Réflexion autour d'un film et de sa réalisatrice

Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:00

MENORAH et MASSALÉ de Françoise Marchand

Ciné-Débat en partenariat avec IMAJ

En présence de la réalisatrice et de Yaffa Duwyn qui témoigne dans le film documentaire

Durée du film : 60 minutes
Avant la séance : Présentation du film, des conditions de tournage et explications de quelques termes propres à la culture indienne et juive.
Après la séance : Débat avec le public

Tout part d'une rencontre avec Yaffa Duwyn :
Yaffa est née à Bombay, a grandi en Israël, voyagé en Europe, en Amérique du sud et s'est mariée en France avec un Belge. Elle parle le marathi, l'hébreu, l'anglais, le français et lorsqu'elle m'a raconté son histoire, je n'ai eu qu'une envie : partir avec elle sur les traces des Juifs indiens ou des Indiens juifs, selon le pays où l'on se trouve, question d'environnement.
Yaffa, profondémment indienne à Bombay ou Kochi. Résolument Israélienne à Tel-Aviv ou Jérusalem. Yaffa qui a transmis à sa fille Iris le goût des voyages et l'envie de découvrir ses racines. A 23 ans, Iris parle elle aussi 4 langues, le français, l'anglais, l'espagnol et l'hébreu.

L'histoire d'un peuple et d'un pays ne s'est faite au cours des siècles qu'à travers des guerres, des conquêtes et de trop rares moments de paix.
Le territoire actuel d'Israël et de la Palestine n'échappe pas à ce principe et au cours des siècles, entre les envahisseurs successifs, les luttes de pouvoir entre les différents petits royaumes, les alliances stratégiques, le pays s'est
constitué de brassages de peuples venus des différents pays conquérants. Installation des uns, exil des autres. Depuis les Assyriens et Nabuchodonosor, plusieurs vagues ont ainsi essaimé une partie de la population de la Palestine. C'est pourquoi on retrouve des juifs sur tout le pourtour méditerranéen vers l'ouest, et jusqu'en Chine, vers l'est.
Située sur la route des épices et des grandes voies commerciales, la côte ouest de l'Inde a ainsi vu s'établir les descendants d'une partie de ces populations qui furent exilées de Palestine et qui décidèrent de ne pas y retourner. Ils y créèrent des comptoirs commerciaux et devinrent des intermédiaires privilégiés entre l'Inde et les pays du Moyen-Orient. Ils perpétuaient ainsi une très vieille tradition puisque les liens commerciaux entre les mondes méditerranéens et l'Inde avaient été tissés depuis la Haute Antiquité.

« Depuis l'Antiquité, l'Inde abrite des communautés juives qui ont pu vivre librement en terre indienne, pratiquer leur religion et qui ont la particularité, au contraire des autres diasporas, de n'avoir jamais souffert ni de persécutions ni d'antisémitisme » Monique Zetlaoui, Shalom India, Editions Imago, 2000

À la création de l'État d'Israël en 1948, les juifs du monde entier sont invités à rejoindre le pays. Les indiens répondront à l'appel, mais on ne quitte pas l'Inde si facilement, rien ne fut simple. Ce film évoque l'histoire de certains d'entre eux et leurs difficultés à s'intégrer dans un pays si éloigné de leur culture.
En Israël, les émigrés de la première génération vivent toujours à l'indienne. Les femmes portent le sari, cuisinent le massalé et regardent sur Zee TV des films indiens. Leurs enfants, nés sur place, ont vécu avec une double culture mais leurs petits enfants se sentent d'abord Israéliens.

En Inde, on retrouve des juifs qui sont partis en Israël mais qui n'ont pu s'habituer à ce pays et sont revenus dans leurs villages. Et puis il y a ceux qui n'ont jamais voulu partir car l'Inde est leur pays.
Aujourd'hui, il reste environ 5000 juifs en Inde. Là-bas, les cimetières gardent les traces d'une histoire ancienne mais il y a de moins en moins de visiteurs et les synagogues se transforment peu à peu en musées.
En Israël, ceux que j'ai rencontrés ont quitté l'Inde, mais l'Inde, elle, ne les a jamais quittés.

Ce film a été tourné sur la côte ouest de l'Inde entre Bombay (Mumbai) et Cochin (Kochi) et en Israël, de Nazareth au nord, à Eilat au sud au bord de la mer Rouge.

Informations

Où : Auditorium du CCLJ, 52 rue de l'Hôtel des Monnaies à 1060 Saint-Gilles

Quand : Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:00

Contact : 02 543 01 01 ou [email protected]

Prix et Réservations