Le Parti Socialiste rencontre des Organisations juives

Lundi 30 juin 2008

 

Ce 26 juin 2008, une dizaine d’organisations juives et trois anciens présidents du CCOJB ont répondu à l’invitation de rencontre qui leur a été adressée par le Parti Socialiste. Le CCLJ et d’autres participants à la réunion ont exposé au Président Elio Di Rupo et à André Flahaut le malaise de la communauté juive envers le PS, amplifiés encore par la présence et le discours d’André Flahaut à Nivelles. A titre d’exemples, les griefs suivants ont été énoncés :

  • Amalgamer le génocide des Juifs et la situation des Palestiniens.
  • Parler de bombardements israéliens lors d’une cérémonie de recueillement au Mémorial de la déportation vandalisé.
  • Boycotter Israël en bloquant l’application d’accords de coopération culturels ou économiques.
  • Discriminer Israël en ne participant pas au groupe interparlementaire Israël.

Le Président Di Rupo a estimé que le PS est vilipendé au sein d’une frange de la communauté juive et a critiqué certaines manœuvres politiciennes. Il a rappelé, et tous les présents l’ont reconnu, la qualité et l’intensité du travail du PS dans sa lutte permanente contre l’antisémitisme, pour la reconnaissance des droits des victimes juives de la guerre, pour la restitution des biens volés, la recherche de la vérité historique et l’enseignement de la Shoah dans les différents réseaux scolaires. Il a décidé d’inviter les membres du PS à prendre conscience des amalgames, à réfléchir aux moyens pour éviter de telles confusions et à tracer des lignes rouges à ne pas franchir. Afin d’apaiser les tensions, demande a été faite à André Flahaut de renoncer à son action en justice contre le CCOJB. Tous les participants à la réunion se sont félicités de la franchise des propos échangés et ont insisté sur l’établissement d’un dialogue permanent et constructif.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/