Les déclarations inconsidérées du Président du CCOJB

Mercredi 4 juin 2008

 

Le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ) est consterné par les déclarations faites dans les colonnes du Soir du 2 juin par le Président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB), Joël Rubinfeld, concernant le rapport du CEGES sur la participation des autorités belges dans la persécution et la déportation des Juifs de Belgique pendant la Seconde Guerre mondiale. Le CCLJ déplore que le Président du CCOJB se soit prononcé sur une question aussi délicate sans avoir consulté son conseil d’administration, ni même son comité directeur. Ce faisant, il s’écarte complètement du consensus nécessaire à la sérénité dans laquelle doit fonctionner le CCOJB. Le CCLJ est d’autant plus surpris par les propos tenus par Joël Rubinfeld dans la mesure où il a précisément annoncé la création d’une commission au sein du CCOJB chargée d’explorer les suites à donner à la publication du rapport du CEGES. Jusqu’à présent, cette commission composée d’historiens n’a pas encore fait part de l’état de ses travaux ni présenté ses conclusions aux organisations membres du CCOJB. C’est pourquoi il est prématuré de se perdre dans des déclarations inconsidérées alors que les instances du CCOJB n’ont pas eu l’occasion d’en débattre. En entreprenant de manière très personnelle des démarches incontrôlées, il entraîne inévitablement le CCOJB dans la discorde, alors qu’il a été justement élu pour coordonner toutes les forces de la communauté juive de Belgique. Le CCLJ et d’autres organisations membres du CCOJB en appellent donc à la tenue dans les plus brefs délais d’une réunion du conseil d’administration du CCOJB pour que cette question soit discutée démocratiquement.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/