Vidéo/CCLJ

Débat : 'Peut-on parler sereinement du sionisme ?'

Mercredi 3 avril 2013 par G.K.

Suite à la polémique déclenchée par l'affiche du PAC (Présence et Action Culturelles) de Molenbeek, annonçant la tenue d'un débat sur le sionisme, par une caricature de Zéon des plus antisémites (polémique entrainant finalement l'annulation du débat), le CCLJ a décidé de rebondir en proposant le 28 mars 2013, en partenariat avec la régionale bruxelloise du PAC un débat sur le même thème.

A la question "Peut-on parler sereinement du sionisme ?", Joel Kotek, Michel Gheude, Josy Dubié et Guy Haarscher ont répondu par l'affirmative, montrant, malgré d'évidentes divergences d'opinions, que cela restait possible. A condition que l'on accepte d'entendre le point de vue de l'autre, à défaut de le partager.

Lire aussi notre article "A votre avis : Peut-on parler sereinement du sionisme ?" paru dans le Regards du 2 avril 2013.

Rubrique multimedia: 

 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Raymond - 7/04/2013 - 9:53

    Il me semble qu'un élément essentiel du débat est le reconnaissance/confusion entre antisémitisme et antisionisme. Ce dernier étant une façon "politiquement correcte" de stigmatiser une nouvelle fois les Juifs. Le peuple juif serait-il le seul peuple à ne pas avoir le droit de disposer d'un état ? Il est naïf de penser que le résolution du conflit I/P fera disparaître l'antisionnisme. Quoique Israël puisse concéder, ce ne sera jamais assez pour nos "bien pensants". Prêts à toutes les compromissions, nos "Gauchos" sont disposés à se rendre à Gaza, gouverné par le Hamas, ouvertement islamo-fasciste. Les croisades/croisières des pro-palestiniens, relayés par notre RTBF, Soir..., font preuves pour certains d'un réel aveuglement et pour tous d'une obsession motivée plus ou moins par un antisémitisme qui avance de moins en moins couvert. Je pense que la stigmatisation autour de ce conflit illustre chez certains d'un antisémitisme inconscient/latent ! A quand les débarquements de militants à Damas, Lhassa, le Caire, Khartoum, Rabat, Grozny....

  • Par allegra - 8/04/2013 - 10:10

    Josy Dubié nous explique toutes les raisons de critiquer les gouvernements israéliens, dont le gouvernement actuel qui ne veut pas la paix , et Israël qui ne respecte pas les lois internationales et les résolutions de l'ONU.
    Précédemment, Joel Kotek avait déclaré : « L'antisionisme radical c'est ça le problème. C'est quoi, c'est tout simplement l'antisémitisme. Ce n'est pas l'idée qu'Israël ne peut pas exister, c'est l'idée qu'Israël est le centre du mal, c'est l'idée que si le monde va mal, c'est parce qu'il y a un centre diabolique qui explique que de l'Indonésie jusqu'au Maroc, le monde ne tourne pas rond." »
    Certes, Josy Dubié n'est pas antisémite, je le crois sincèrement, mais toute son intervention est une charge contre Israël (pas seulement les gouvernements), seul responsable de l'absence de paix, seul responsable du mal dans cette partie du monde.