Mise au point

La Caserne Dossin refuse d'accueillir le prix de l'organisation Pax Christi

Vendredi 13 décembre 2019 par Belga et la rédaction

La Caserne Dossin à Malines a finalement retiré son autorisation à l'événement de Pax Christi qui devait se tenir en son sein ce jeudi soir, pour honorer une lauréate jugée ambigue à l'égard de la communauté juive. La cérémonie de remise de prix s'est dès lors vue déplacée vers la proche bibliothèque Het Predikheren.

 

Pax Christi Flandre décerne chaque année le titre « d'Ambassadeur de la paix » à deux personnalités ou organisations pour leurs « efforts soutenus pour la paix, la solidarité et le respect des droits de l'Homme ». Pour sa 20e édition, le prix était remis cette année à Médecins Sans Frontières d'une part et à Brigitte Herremans, spécialiste du Moyen-Orient, d'autre part. Les lauréats étaient connus depuis le 24 octobre, mais la cérémonie devait se dérouler ce jeudi soir à la Caserne Dossin.

Le conseil d'administration du lieu de mémoire a cependant changé d'avis à la dernière minute jeudi après-midi. « Une lauréate, Brigitte Herremans, est clairement ambiguë à l'égard d'une partie de la communauté juive », a fait savoir le centre culturel. « Le processus décisionnel a malheureusement pris beaucoup de temps ».

La section flamande de Pax Christi a maintenu le choix de ses lauréats malgré ce retournement de situation. "Nous n'avons absolument rien à voir avec l'antisémitisme", a indiqué la directrice Annemarie Gielen. "La sélection des lauréats a été faite en toute transparence et est connue depuis 48 jours. Nous avons reçu une communication signalant qu'il y avait un problème avec un des lauréats, sans plus de précision. Et que l'accord avec nous devait être rompu. La Caserne Dossin elle-même, est, entre parenthèses, "ambassadeur de la paix" depuis 2017"

Brigitte Herremans était conseillère politique pour le Moyen-Orient chez Pax Christi Flandre et chez Broederlijk Delen entre 2002 et 2017. Elle est active aujourd'hui pour le centre des droits humains de l'université de Gand. Pax Christi affirme lui avoir octroyé le prix, car elle livre une analyse équilibrée de la situation se jouant au Moyen-Orient. "Sa position critique à l'égard de la politique en cours en Israël est nourrie de son grand amour pour la région", affirme l'organisation. 

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) a salué la décision de Caserne Dossin dans un communiqué, appréciant que celle-ci « se distancie officiellement de l'événement honteux prévu dans l'enceinte du musée. La Caserne Dossin a été informée tardivement que l’organisation Pax Christi, qui avait loué une salle, souhaitait honorer une personne ayant suggéré que les Juifs exagèrent l’antisémitisme pour créer une diversion par rapport aux exactions d’Israël. C’était évidemment indigne, scandaleux et la Caserne Dossin a pris conscience du caractère extrêmement choquant d’un tel évènement, alors que 25.437 Juifs ont été déportés vers les camps de la mort depuis la Belgique, soit la moitié de la population juive en Belgique à l’époque », a rappelé le CCOJB.


 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par Philippe Salicru - 17/12/2019 - 17:35

    La caserne Dossin a été choisi par Pax Christi Belgique pour déformer cruellement et lâchement le rôle de l'Etat d'Israël et de faire passer les arabo-musulmans pour les nouvelles victimes d'un génocide prétendument organisé par Israël. La propagande de Pax Christi Belgique et de BDS sur un prétendu génocide est scandaleux et minable.La caserne Dossin est un lieu sérieux et historique contrairement aux élucubrations de Madame Brigitte Herremans qui veut faire du Sionisme une idéologie criminelle en faisant un amalgame entre la Shoa et les revendications territoriales des musulmans du proche-orient. Il n'y a pas de génocide contre les populations vivant actuellement dans les territoires convoités par les deux camps. Il y a trois millions d'arabes musulmans vivant en Israël et participant à la vie politique et économique et culturelle ;
    Madame B.Herremans est une militante révisioniste et antisémite au même titre que
    Les militants des Fréres Musulmans. Cette personne haineuse ferait mieux d'observer comment évoluent le Hamas et les autres mouvements Djihadistes évoluant au proche-orient avant de critiquer la seule démocratie accueillant des centaines de milliers de réfugiés de toutes confessions religieuses et de tous les horizons.

  • Par Amos Zot - 18/12/2019 - 7:57

    Il y a 6 scandales : le fait de remettre ce prix à une antisémite, celui de vouloir donner ledit prix dans un mémorial de la Shoah , qu'une ONG catholique Pax Christi choisisse une antisémite notoire pour la récompenser, que Caserne Dossin ne renvoie pas son prix de 2017 , que Médecins sans Frontières ne refuse pas son prix et enfin les réactions quasi nulles de la société civile et politique belge à ce Carnaval à Mechelen.