Interview/Vidéo

Alain Finkielkraut : 'Dans les banlieues, l'antisémitisme est devenu un code culturel'

Mardi 14 octobre 2014

Présent au colloque sur l’antisémitisme organisé à Bruxelles le 12 octobre 2014 par le CCLJ, le philosophe et essayiste français Alain Finkielkraut répond à nos questions sur la haine antisémite en France aujourd’hui. 

Rubrique multimedia: 

 
 

Ajouter un commentaire

http://www.respectzone.org/fr/
  • Par HENRIETTE Irène - 15/10/2014 - 12:09

    Il y a de nombreuses années déjà, l'antisémitisme sévissait dans les communes à majorité musulmane. Personne ne s'en est inquiété, même pas le bourgmestre de ces communes.

    C'est vraiment scandaleux et maintenant, quelques uns ouvrent les yeux quand il est presque trop tard. Aucune déclaration n'est faite par le premier ministre, que ce soit celui-ci actuel, ou l'ancien du PS. Et leur écrire à ce sujet ne sert à rien, ils ne répondent pas. Voilà tout le respect qu'ils ont - dans ces sphères politiques - du peuple. En Suisse au moins, il y a un referendum à chaque décision importante à prendre, et les voix des citoyens l'emportent et sont respectées.

    Ici, aucune démocratie..... C'est surtout, dans notre pays, une politique de "motus et bouche cousue". C'est lamentable.
    Depuis mon arrivée en Belgique en 1960 (venant du Congo) je m'étais aperçue qu'on ne pouvait pas parler de choses importantes et graves, ni culturelles !!!!

  • Par HENRIETTE Irène - 15/10/2014 - 12:29

    Merci pour avoir mis sur une vidéo le discours de Monsieur Finkiekraut qui explique avec une grande clarté ce qui se passe
    actuellement. Depuis quelques années maintenant, que ce soit en Italie, en France et en Belgique, les musulmans ont acquis
    un tas d'exigences dans l'enseignement, dans la nourriture etc.

    Maintenant, je suis très pessimiste car mes amis libanais ont été sujet à des vexations des musulmans car ils portent une
    petit croix, étant chrétiens réfugiés d'Irak, du Liban, de la Syrie. Donc la situation antisémite et anti chrétiens, c'est-à-dire, contre les infidèles, s'aggrave à une allure effrayante.

    Que vont devenir nos enfants venant d'Orient, d'Israël et même nous Européens ? Et ce que je trouve aberrant, c'est que des enseignants se voient obligés d'ôter les croix (qui ne font de mal à personne, ainsi que les kippas), et les grandes surfaces de vendre de la viande hallal ! Si un musulman se contentait de quitter un restaurant ou un snack ou la nourriture n'est pas hallal, on peut comprendre, mais qu'ils quittent le snack car "le serveur porte une petite croix", cela devient vraiment grave.

    Je sais que beaucoup de Juifs retournent en Israël, vont dans d'autres pays.... mais le nombre de ces pays est limité où ils peuvent retrouver une certaine sécurité. La Suède fait froid dans le dos. Et je suis contente d'avoir adhéré aux sites Dreuz et Europe-Israël,
    car au moins avec ces sites, nous sommes au courant. Notre télévision ne pipe pas un mot sur des situations importantes. En France, les informations sont déjà plus complètes au regard de la situation en Orient et ailleurs. Ici, rubrique comme les "chiens écrasés", argent (surtout) et petits événements insignifiants vu ce qu'il se passe dans le monde.

    Beaucoup de gens ont peur maintenant et il "vaut parfois mieux avoir peur" que de ne pas savoir ou ne pas vouloir savoir, comme
    en 40/45 !